Actualités / Newsletter

Mars 2019 - revue de presse, on parle de nous !

Caire : grands projets et croissance pharaonique

Le P-DG de Caire Lionel Astier, dans les locaux de Caire à Vendôme. En arrière-plan, un électrotechnicien travaille sur une machine servant à rouler des affiches.

© Photo NR - Alexis Couturier

 

Cette entreprise qui conçoit des “ machines spéciales ” pour l’industrie, pousse les murs à Vendôme et ouvre un bureau d’études à Tours.

 

Dans les ateliers de cette entreprise vendômoise, il n’est pas rare de croiser l’un des 67 employés, sifflotant. Ils peuvent se le permettre : en trois ans, le chiffre d’affaires de Caire (1) est passé de 7,5 millions d’euros à 16 millions d’euros (2018). Aujourd’hui, cette société qui conçoit et fabrique des machines sur mesure pour des industriels du monde entier, enclenche la vitesse supérieure. Elle a ouvert en janvier un bureau d’études à Tours nord. Pour l’instant, trois personnes y travaillent, mais il pourra en accueillir dix. Et à Vendôme sur son site de la zone industrielle sud, Caire s’apprête à lancer la construction de deux espaces représentant 600 m² et 40 % de surface de production supplémentaire (2).

 

Fournisseurs pour Tesla en 2017

Pourquoi une telle croissance ?

« On a bénéficié d’un marché porteur, explique modestement Lionel Astier, P-DG. Le secteur de l’automobile, par exemple, se portait pas mal dernièrement. »

Il semble que la qualité des troupes de Caire, composées en grande partie d’ingénieurs, en soit aussi pour quelque chose. Ainsi en 2017, le groupe Tesla lui-même a sollicité la société vendômoise.

« Nous avons conçu une machine qui permet de fabriquer des composants de la batterie des Tesla, résume le P-DG de Caire, qui réalise 50 % de son chiffre d’affaires à l’export. Nous en avons fait parvenir deux identiques aux États-Unis. »

Une belle carte de visite.

 

Cherche ingénieurs

L'entreprise, précisément spécialisée en mécanique, automatisme et informatique industrielle, travaille toujours également avec des sociétés comme JCDecaux. " Nous lui fournissons des machines qui servent d'une part à attacher des affiches ensemble, mais également à en faire des rouleaux qui seront directement enclenchables dans des vitrines d'Abribus spécialisés par exemple. "

Et actuellement, Caire travaille notamment à la conception d'un équipement pour le fabricant de pièces automobiles Delphi, à Blois. " Une machine de soudage pour des injecteurs ", lance Lionel Astier.

L'entreprise qui à Tours comme à Vendôme, cherche des projeteurs, automaticiens ou informaticiens industriels, mise beaucoup sur l'innovation. Ses ingénieurs peaufinent d'ailleurs la conception d'une solution de " dévracage 3D ". Un bras articulé capable d'identifier et de saisir un modèle précis, dans un bac où des pièces sont placées en vrac.

Avec ces belles perspectives, nul doute que Caire est parée pour l'avenir.

 

(1) Conception automatismes indus real elect.

(2) Cet investissement de 700.000 €, sera subventionné à hauteur de 10 % par la Région et Territoires vendômois.